Extrait 6

Philippe Bloch

Intro
Intro

6/ La nostalgie tu banniras

Aucune utopie ne joue plus le rôle d’usine à rêves.

La France a cessé de croire au progrès autant qu’à son avenir. La Ville lumière est devenue la capitale mondiale du mécontentement.

Rien ne prouve qu’avant était mieux qu’aujourd’hui. La nostalgie est toujours mauvaise conseillère.

Certes, des métiers vont disparaître. Mais des centaines d’autres vont être inventés.

Les Luddites de demain fourbissent leurs sabres en oubliant qu’ils vont devoir affronter des drones.

Nous sommes plus libres et plus émancipés qu’aucune des générations qui nous ont précédés !

Pour faire du neuf, il faut bannir toute nostalgie inutile et accepter de se priver de tout ou partie de l’ancien.

Il y a tant de rêves à vivre encore…